More

    Alimentation et vieillissement cellulaire

    Selon une étude présentée à la conférence européenne et internationale sur l’obésité (ECOICO 2020) organisée en ligne (du 1er au 4 septembre), le vieillissement  serait favorisé par les aliments industriels ultratransformés.

    Cette nourriture contenant des arômes, des colorants, des émulsifiants, des huiles hydrogénées, et peu ou pas d’aliments entiers, inclut entre autres les plats préparés, les biscuits, les sodas et les hamburgers.

    Les participants à cette étude (886 personnes) on été répartis en quatre groupes, selon leur consommation quotidienne de ces aliments. Des prélèvements de salive ont été ensuite réalisés pour mesurer la longueur de leurs télomères, un marqueur de l’âge biologique au niveau cellulaire.

    En effet, les télomères sont des structures qui préservent l’intégrité de l’ADN nécessaire au fonctionnement de chaque cellule du corps. En vieillissant, les télomères raccourcissent, car chaque fois qu’une cellule se divise, elle perd un petit bout de télomère. Ce phénomène se répète, aboutissant au vieillissement biologique des cellules qui cessent alors de se diviser et de fonctionner normalement.

    Les résultats de cette étude ont montré que les plus gros consommateurs (plus de 3 portions ou plats par jour) de ces aliments très modifiés doublaient pratiquement leur risque d’avoir des télomères courts comparés à ceux qui en consommaient le moins.

    Des recherches supplémentaires sont cependant nécessaires pour confirmer ces observations, avant de pouvoir affirmer un lien de cause à effet.

    Il faut néanmoins rappeler que plusieurs recherches antérieurs ont déjà associé les aliments ultratransformés à des maladies tels que l’obésité, l’hypertension, le diabète et divers cancers.

    Source :

    American Journal of Clinical Nutrition.

    Latest articles

    Related articles

    1 Comment

    Leave a reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here