More

    Chloroquine : de nouveaux résultats du professeur Raoult

    De nouveaux résultats du professeur Raoult parus vendredi, vantant les mérites du traitement, suscitent de vives critiques du monde médical français. 

    Tandis que l’Agence du médicament a alerté sur de possibles risques cardiaques induits par ce médicament pour les malades du Covid-19, de nouveaux résultats du professeur Raoult, vantant les mérites de l’hydroxychloroquine, ont suscité vendredi 10 avril de nouvelles critiques du monde médical. 

    « L’hydroxychloroquine administrée immédiatement après le diagnostic, est un traitement sans danger et efficace contre le Covid-19 », affirme le résumé de l’étude, présenté jeudi à Emmanuel Macron lors de sa visite surprise à l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée Infection du professeur Didier Raoult.

    L’essai a porté sur 1 061 patients testés positifs au nouveau coronavirus (contre quelques dizaines dans les études précédentes), qui ont reçu pendant “au moins trois jours” ce traitement promu par le spécialiste des maladies infectieuses. 

    Après 10 jours, plus de neuf sur dix (91,7 %) avaient une charge virale nulle, c’est-à-dire qu’on ne trouvait plus de coronavirus dans leurs prélèvements, et cinq personnes (0,5 %) sont décédées, des patients de 74 à 95 ans. 

    Ce pourcentage est “significativement plus bas” que chez “les patients traités sous d’autres régimes, à la fois à l’IHU et dans tous les hôpitaux publics marseillais”, affirme ce résumé. L’intégralité de l’étude n’est toutefois pas encore rendue publique. 

    Mais nombre de scientifiques font valoir qu’en raison de la manière dont l’étude est élaborée, rien ne permet d’en conclure que le traitement “évite l’aggravation des symptômes et empêche la persistance du virus et la contagiosité dans la plupart des cas”, comme l’affirment les conclusions. 

    “Ces résultats sont juste nuls et non avenus, ça ne nous apprend rien sur l’efficacité du traitement”, s’est emportée l’épidémiologiste Catherine Hill, en rappelant que d’après les données publiques disponibles, au moins 85 % des gens guérissent spontanément, sans aucun traitement. 

    Latest articles

    COVID-19 : Deux touristes français sont à l’origine d’un tiers des cas en Islande.

    N'ayant pas respecté la quarantaine après avoir été testés positifs au coronavirus, les voyageurs ont donné naissance à...

    Une découverte majeure dans le traitement de la Myopathie de Duchenne.

    Des chercheurs de l’Université de Yale viennent de faire une découverte thérapeutique majeure pour la Myopathie de Duchenne,...

    La force de la poignée pour détecter le risque de diabète ?

    La force de la poignée ou de préhension pourrait être un outil de dépistage simple, précoce et peu...

    “Long COVID” : Une grande énigme à résoudre.

    Après une infection par le SARS-CoV-2, certains patients restent très fatigués et essoufflés. Ces troubles persistants encore mal...

    Related articles

    Leave a reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here