More

    Obésité : La greffe de cellules “HUMBLE” serait-elle la solution ?

    L’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale. Selon l’OMS, 2.8 millions de personnes au moins décèdent chaque année à cause des complications qui en découlent (diabète type 2, maladies cardiovasculaires, apnées du sommeil…).

    Des scientifiques du « Joslin Diabetes Center » ont fait une avancé majeure dans la recherche d’une thérapie cellulaire pour cette maladie.

    Le traitement consiste en la transplantation des cellules HUMBLE (Humain Brown Like). Ce sont des cellules graisseuses blanches qui ont été génétiquement modifiées pour devenir similaires aux cellules graisseuses brunes génératrices de chaleur.

    En effet, à l’inverse des cellules graisseuses blanches, les cellules graisseuses brunes brûlent de l’énergie au lieu de la stocker seulement. Elles sont présentes principalement chez les bébés pour maintenir leur température corporelle à un niveau normal, car ils n’ont pas encore le réflexe de frissonnement.

    Elles réduisent ainsi les taux du glucose et des lipides dans le sang. Les personnes en surpoids ou obèses ont tendance à avoir moins de graisse brune bénéfique, ce qui augmente leur risque de développer le diabète type 2 et les maladies cardiovasculaires.

    Dr Tseng et ses collegues ont créé ces cellules HUMBLE à partir de cellules graisseuses blanches humaines en utilisant un système d’édition du génome (CRISPR). Cette technique leur a permis de stimuler l’expression d’un gène appelé UCP1, qui déclenche la transformation des cellules graisseuses blanches en cellules brunes.

    Transplantées ensuite chez des souris obèses soumises à un régime riche en graisses, elles sont devenues plus sensibles aux effet physiologiques de l’insuline (facteur clé altéré chez les obèses et les diabétiques type 2), avec une diminution de leurs poids et des taux sanguins de glucose.

    Étonnamment, les scientifiques de Joslin ont découvert que ces effets étaient principalement dus à des signaux transmis des cellules transplantées aux cellules graisseuses brunes déjà existantes chez les souris.

    «Les cellules de différents tissus communiquent entre elles», explique Dr Tseng. “Dans ce cas, nous avons constaté que nos cellules HUMBLE transplantées sécrètent une molécule appelée oxyde nitrique, qui est transportée par les globules rouges vers la graisse brunes native, activant celle-ci.”

     «L’utilisation de thérapies cellulaires ou géniques pour traiter l’obésité ou le diabète de type 2 relevait de la science-fiction», dit-elle. «Aujourd’hui, les progrès scientifiques, tels que les technologies d’édition de gènes CRISPR, nous aideront à améliorer le métabolisme, le poids corporel, la qualité de vie et la santé globale des personnes souffrant d’obésité et de diabète.

    Source :

    Science Translational Medicine

    Latest articles

    Cannabis médical en France : Les essais cliniques débuteront en 2021.

    Le 9 octobre dernier, un décret a été signé en France ouvrant la voie à l'expérimentation thérapeutique du...

    COVID-19 : Pourquoi la deuxième vague est-elle aussi forte en France ?

    Le président Emmanuel Macron avait déclaré dans son allocution pour annoncer le reconfinement que « Le virus circule à une vitesse que même...

    Eczéma Atopique : Un probiotique en spray permettrait de contrôler la maladie…

    La dermatite atopique, communément appelée eczéma ou eczéma atopique, est une maladie inflammatoire chronique de cause encore inconnue. Elle se caractérise par...

    Le vaccin “Spoutnik V” soumis à l’OMS pour préqualification…

    La Russie a soumis à l'Organisation mondiale de la santé une demande de préqualification de Spoutnik V, a annoncé mardi...

    Related articles

    Leave a reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here