More

    Bientôt une pilule pour le Syndrome d’Apnées du Sommeil ?

    Le syndrome d’apnées du sommeil se manifeste par des interruptions répétées et incontrôlées de la respiration pendant le sommeil. Elles entrainent des micro-réveils dont le patient n’a pas conscience. Il en résulte des somnolences diurnes, des difficultés de concentration et parfois des complications cardiovasculaires

    Ce phénomène est dû au relâchement des muscles des parois du pharynx. Celui-ci devient mou et l’air passe difficilement, provoquant au passage des vibrations qui créent le ronflement. Si les parois s’effondrent totalement, le passage de l’air est bloqué et c’est l’apnée. Un système d’alerte se déclenche alors dans le cerveau, provoquant un micro-réveil qui permet l’activation d’un système neurologique réflexe. Ce dernier va conduire à la contraction des muscles, l’ouverture de la trachée et la restauration du passage de l’air. La respiration reprend… jusqu’à l’obstruction suivante.

    Les traitements disponibles actuellement consistent en la perte de poids, des orthèses de mâchoire et dans les cas plus graves une ventilation en pression positive continue. Cette dernière nécessitants le port d’un masque relié à une machine qui tourne toute la nuit, afin de garder les voies respiratoires ouvertes.

    De nouveaux essais cliniques menés sur deux molécules en particulier suggèrent qu’elles pourraient atténuer les apnées de 74%. Il s’agit de l’atomoxétine largement utilisé pour traiter le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention (TDAH) chez les enfants, et de l’oxybutynine. Cette dernière est prescrit aux patients souffrant d’incontinence urinaire. Selon les scientifiques, l’oxybutynine pourrait agir sur les récepteurs qui aident à la contraction des muscles contrôlant la langue.

    Une étude menée en 2018 sur les deux molécules avait montré des résultats très prometteurs : certains patients sont passés de près de 30 apnées par heure à seulement sept, et leurs niveau sanguin d’oxygène avait été également amélioré.

    Désormais, une société américaine, appelée Apnimed, a combiné ces deux médicaments en une seule capsule, et mène actuellement des essais cliniques.

    Cependant, le traitement peut ne pas être sans risques. L’oxybutynine peut causer une secherese oculaire, des crampes d’estomac et de la somnolence, tandis que l’atomoxétine a été associée à la dépression et aux pensées suicidaires chez certains enfants qui l’ont administrée pour le TDAH.

    Le Dr Neil Stanley, membre de la British Sleep Society, déclare: «Ce sont des résultats préliminaires intéressants et la réduction des symptômes est très prometteuse. Mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour voir si l’effet est durable et évaluer les effets secondaires.”

    Source :

    American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine

    Latest articles

    Nouveau traitement médicamenteux pour la polyarthrite rhumatoïde

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire sévère qui touche les articulations. Celles-ci se détruisent progressivement, entraînant un handicap. Les patients...

    Sida : une découverte majeure pour le traitement du VIH

    Afin de lutter efficacement contre une maladie, vous devez comprendre son mécanisme d'action. Les chercheurs d'une startup française viennent de découvrir comment...

    Nouvel outil de dépistage de cancer du sein

    Des chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH) ont développé un modèle d'apprentissage en profondeur qui peut identifier les biomarqueurs d'imagerie sur les...

    Liste noire de la revue Prescrire : qu’est-ce qui a changé en une année ?

    Un médicament est une substance chimique conçue pour traiter ou apporter un bénéfice dans une ou plusieurs affections données. Il est généralement...

    Related articles

    Leave a reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here