More

    Le microbiome intestinal et la régulation du glucose liée au diabète de type 2

    Une étude menée par des chercheurs de l’Institute of Genomics de l’Université de Tartu a révélé que le microbiome intestinal humain peut être utilisé pour prédire les changements de la régulation du glucose associés au diabète de type 2 jusqu’à quatre ans plus tôt.

    Le diabète de type 2 est une maladie métabolique caractérisée par une glycémie élevée qui contribue chaque année à des millions de décès dans le monde et dont la prévalence augmente rapidement. Le diabète de type 2 est précédé d’un « prédiabète » – une condition dans laquelle les niveaux de glucose augmentent, mais la progression de la maladie peut encore être arrêtée et inversée.

    Par conséquent, un diagnostic précoce de la progression de la maladie est nécessaire et des recherches antérieures suggèrent que le microbiome intestinal pourrait être utilisé à cette fin, a déclaré Elin Org, dernier auteur de l’article.

    Le but de cette étude était d’évaluer si le microbiome intestinal peut être utilisé pour prédire les changements des paramètres métaboliques tels que les niveaux d’insuline plasmatique et les taux de glucose dans les premiers stades de la maladie. « C’est l’une des premières études qui évaluent le rôle du microbiome intestinal dans le diabète de type 2 au fil du temps », a déclaré Oliver Aasmets, le premier auteur de l’article.

    Les résultats ont montré que le microbiome intestinal peut prédire des changements dans la régulation du glucose principalement liés à la sécrétion d’insuline. «La conception de notre étude nous a permis de comparer les prévisions faites un an et demi et quatre ans plus tard, qui ont montré des différences significatives, ce qui a fourni du matériel pour une étude plus approfondie», a déclaré M.Aasmets. De plus, l’étude a montré quels microbes sont les plus utiles pour prédire les changements des paramètres métaboliques.

    « L’utilisation du microbiome intestinal comme facteur de risque pour prédire diverses maladies est un domaine de recherche prometteur, mais d’autres études sont nécessaires dans différentes populations et avec des ensembles d’échantillons plus importants pour valider les résultats et développer davantage les modèles de prédiction ». a expliqué Elin Org.

    Source :

    msystems.asm.org

    Image de Gary VandenBergh de Pixabay

    Latest articles

    Related articles

    Leave a reply

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici