More

    COVID-19 : Une simple prise de sang peut prédire le risque de mortalité.

    Les raisons pour lesquelles certains patients atteints de la Covid-19 sont plus gravement touchés que les autres sont toujours obscures. On sait par exemple que l’obésité, l’âge avancé et le sexe masculin augmentent le risque de développer des formes graves de la maladie.

    Des chercheurs du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School annoncent avoir trouvé un moyen simple et rapide de prédire le risque de décès de la Covid-19 grâce à un examen standard.

    Les chercheurs ont analysé les échantillons sanguins de 1.641 patients infectés par le coronavirus SARS-CoV-2 à la recherche de marqueurs biologiques pertinents. Ils ont alors remarqué une corrélation étonnante.

    « Nous avons été surpris de constater qu’un test standard qui quantifie la variation de la taille des globules rouges – appelé indice de déviation du volume érythrocytaire (IDVE) – était fortement corrélé avec la mortalité des patients », atteste Jonathan Carlson, coauteur de l’étude publiée dans la revue JAMA Network Open.

    Les patients avec un IVDE supérieur à 14,5 % lors de leur admission ont ainsi 2,8 fois plus de chances de mourir de la Covid-19 que les autres.

    L’étude montre également qu’une augmentation de l’IVDE durant l’hospitalisation est un signe d’aggravation de la maladie.

    Le mécanisme d’altération de l’IDVE demeure obscur. De études ultérieures avaient montré que la Covid-19 entraîne une modification de la composition du sang chez certains patients avec une surproduction de plaquettes sanguines amenant à une hypercoagulation.

    L’étude ne précise pas non plus si l’IDVE élevé était préexistant chez les patients ou si c’est le virus qui provoque cette augmentation.

    L’intérêt d’utiliser ce marqueur est qu’il s’agit d’un examen couramment pratiqué lors d’analyses sanguines standard et qui ne nécessite pas de matériel spécial. L’IDVE pourrait ainsi représenter un outil efficace pour déterminer les patients ayant le plus besoin de soins et de surveillance.

    Source :

    Journal of the American Medical Association

    Latest articles

    Nouveau traitement médicamenteux pour la polyarthrite rhumatoïde

    La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie inflammatoire sévère qui touche les articulations. Celles-ci se détruisent progressivement, entraînant un handicap. Les patients...

    Sida : une découverte majeure pour le traitement du VIH

    Afin de lutter efficacement contre une maladie, vous devez comprendre son mécanisme d'action. Les chercheurs d'une startup française viennent de découvrir comment...

    Nouvel outil de dépistage de cancer du sein

    Des chercheurs du Massachusetts General Hospital (MGH) ont développé un modèle d'apprentissage en profondeur qui peut identifier les biomarqueurs d'imagerie sur les...

    Liste noire de la revue Prescrire : qu’est-ce qui a changé en une année ?

    Un médicament est une substance chimique conçue pour traiter ou apporter un bénéfice dans une ou plusieurs affections données. Il est généralement...

    Related articles

    Leave a reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here