More

    Artemisia annua : Une plante dans le traitement du cancer ?

    Artemisia Annua, l’armoise annuelle ou absinthe chinoise, est une plante de la famille des astéracées originaire d’Asie.

    Elle est utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise, depuis des siècles, dans le traitement des fièvres intermittentes et des infections bactériennes et virales.

    L’armoise annuelle contient plusieurs substances actives dont l’artémisinine qui constitue un puissant remède contre le paludisme. Cette découverte a valu le prix Nobel de médecine à Tu Youyou en 2015.

    Cette plante miracle est utilisée depuis plus de 30 ans dans le traitement de la malaria mais aussi dans le traitement de la bilharziose. Elle est considérée aussi comme un puissant stimulateur du système immunitaire.

    Le Professeur Henry Lai et son assistant Dr Narenda Singh, de l’Université de Washington,  ont mené une vaste étude sur l’artémisinine et ils ont découvert qu’elle possédait de puissantes propriétés anti-cancéreuses.

    En effet, ils ont remarqué que l’artémisinine détruit 75% des cellules cancéreuses en 8heures, in vitro, et qu’au bout de 16 heures presque toutes les cellules cancéreuses étaient mortes. Cette substance posséderait en plus l’avantage de ne pas s’attaquer aux cellules saines.

    D’après les 2 chercheurs, l’artémisinine réagirait au contact du fer pour former des radicaux libres, hautement toxiques, qui vont attaquer les membranes cellulaires induisant ainsi la mort de la cellule.

    Or les cellules cancéreuses ont besoin de beaucoup de fer pour répliquer l’ADN lorsqu’elles se divisent, a expliqué le professeur Lai.

    Ainsi, les cellules cancéreuses ont des concentrations de fer beaucoup plus élevées que les cellules normales. C’est pour cette raison que l’artémisinine va attaquer préférentiellement les cellules cancéreuses tout en épargnant les cellules normales.

    L’idée maîtresse, selon Lai et Singh, a été de saturer les cellules cancéreuses avec des concentrations maximales de fer, puis d’introduire l’artémisinine pour sélectivement tuer le cancer.

    D’autres études ont été réalisés, in vitro, et ont montré des résultats prometteurs pour les dérivés de l’artémisinine dans le traitement des cancers du sein, prostate, ovaire, colon, rein, système nerveux central, vessie et lymphome à grandes cellules B.

    Ces résultats sont extrêmement prometteurs, mais des essais cliniques sont maintenant nécessaires pour prouver l’efficacité ainsi que l’innocuité de cette plante in vivo.

    sources :

    International Journal of Cancer Research and treatement

    Expert Opinion on Therapeutic Targets

    Latest articles

    Cannabis médical en France : Les essais cliniques débuteront en 2021.

    Le 9 octobre dernier, un décret a été signé en France ouvrant la voie à l'expérimentation thérapeutique du...

    COVID-19 : Pourquoi la deuxième vague est-elle aussi forte en France ?

    Le président Emmanuel Macron avait déclaré dans son allocution pour annoncer le reconfinement que « Le virus circule à une vitesse que même...

    Eczéma Atopique : Un probiotique en spray permettrait de contrôler la maladie…

    La dermatite atopique, communément appelée eczéma ou eczéma atopique, est une maladie inflammatoire chronique de cause encore inconnue. Elle se caractérise par...

    Le vaccin “Spoutnik V” soumis à l’OMS pour préqualification…

    La Russie a soumis à l'Organisation mondiale de la santé une demande de préqualification de Spoutnik V, a annoncé mardi...

    Related articles

    Leave a reply

    Please enter your comment!
    Please enter your name here